AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 Angel Hawkins


rising from ashes

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 5475
Localisation : Près d'une bouteille
Humeur : Alcoolisée

MessageSujet: Angel Hawkins   Mar 14 Juil - 0:26:36

Nom: Hawkins

Prénom: Angel

Rang : Résistant et Moire

Age (minimum 15 ans, les dernières mutations remontant à 2045) : 35 ans

Age où vous êtes devenu Moire : 15 ans

Biographie (minimum 20 lignes) :
(Parler obligatoirement de la dictature pro-moire, des affrontements entre les résistants et les moires et du nouveau régime. Précisez aussi comment vous êtes arrivés sur Muddle. Et n''oubliez pas, nous sommes maintenant en 2060!)

Lorsque je repense au passé, j’ai l’impression d’avoir vécu plusieurs vies. A l‘époque tout allait si bien, j’étais né à Los Angeles, j’avais deux parents qui m’aimaient et un avenir qui s’annonçait radieux. Mais la 3eme Guerre Mondiale s’en est mêlé et a tout balayé. Mes parents n’ont pas survécus, et j’ai du très vite apprendre à me débrouiller dans ce monde hostile. Au fil des ans, je me suis construit, j’ai découvert les effets des mutations sur mon corps et j’ai voyagé un peu partout dans le monde sans trouver ma place. Jusqu’à la découverte de Muddle Island. Cet endroit semblait être le lieux parfait pour les êtres comme moi, les Moires. Je m’y suis installé, j’ai suivi les règles édictés par les NYX, qui sans être parfaites, me convenaient très bien. Après tout, j’étais du bon coté de la barrière. Il valait mieux être un Moire qu’un Humain. 

Tout ceci me semble aujourd’hui tellement loin. A l’époque j’étais bien naïf, bien con… J’avais fondé ma société d’architecture, je gagnais bien ma vie et je ne me souciais pas de grand chose d’autre. J’entendais parler des rumeurs d’une résistance, mais bon, je pensais que tout cela n’était pas très grave. Oui, j’étais vraiment naïf…Si j’avais su…

De fil en aiguille, j’ai rencontré de nombreuses personnes, plus ou moins fréquentables. Au fil des années, les choses se sont peu à peu dégradés. Les Pro-Moires se faisaient plus pressants et les résistants multipliaient les actions à leur encontre. Finalement, je me retrouvais pris entre deux feux. D’un coté les Pro-Moires nous soupçonnaient de pactiser avec les humains, et de l’autre coté, les humains nous reprochaient d’être des Moires. Je n’ai jamais réussi à choisir de camp. Je prenais des esclaves pour faire bonne apparence, et j’aidais du mieux que je pouvais la résistance, sans toutefois en faire partie. En fait je n’aurais jamais rien fait si je n’avais pas rencontré trois femmes qui m’étaient chères. Il y avait Iris, une humaine au tempérament explosif avec qui j’entretenais de bons rapports. Cette femme avait beaucoup perdu, et elle subissait les humeurs de son maitre. Au fil des mois nous avons réussi à dépasser nos préjugés sur l’un et l’autre et nous nous aidions mutuellement en pratiquant divers trafics. A l’époque j’étais loin de me douter que cette femme serait la personne qui allait me sauver…

J’entretenais également une relation avec celle qui devait devenir ma femme, la belle Blanche des Pallières. Nous étions très vite devenus inséparable, et son envie grandissante d’avoir des enfants avait causé quelques problèmes, mais malgré tout, nous restions unis et nous tenions à l’écart des tensions sans cesse grandissantes dont la ville se nourrissait. Mais lorsque La Nuit du Némésis eu lieu, tout changea. De nombreux assassinats eurent lieu, dont celui d’une des NYX. A partir de cette nuit, tout alla de mal en pis, dans les mois qui suivirent, les Pro-Moires prirent le pouvoir, le Mur et le Ghetto furent crées, provoquant ainsi un clivage encore plus important entre Moires et Humains. 

Ce fut à cette époque que je fis la connaissance de ma dernière esclave, la jeune Lucrezia. Cette femme était très instable mais je voulais lui venir en aide plus que tout. Les tensions entre Blanche et moi s’étaient un peu accentuées et je retrouvais une seconde jeunesse avec l’explosive Lucrezia qui m’emmena sans trop de difficulté vers les joies de l’alcool et de la drogue. Oh je n’était pas addict, loin de là, mais je n’avais pas de solution pour vivre heureux dans ce monde, alors je prenais le bonheur où il se trouvait.

Du même temps, j’entretenais toujours des bonnes relations avec Iris, mais elle n’était plus la petite au fort tempérament que j’avais connu, elle était devenue une vraie guerrière et je me retrouvais de plus en plus mal à l’aise. Quel camp devais-je rejoindre ? Les Pro-Moires étaient trop radicaux, les Résistants gagnaient en puissance mais je n’avais pas ma place chez eux. Alors je n’ai rien fait, je me suis laissé vivre pendant les deux années suivantes, sombrant de plus en plus dans la déchéance, ne travaillant plus, me contentant de vivre sur mes larges économies. Je vivais toujours avec Blanche, mais les disputes étaient devenues notre quotidien, surtout qu’elle ne supportait pas Lucrezia qui faisait tout pour être aimable. Je n’ai jamais compris cette détestation entre elles, et au final je m’en fiche, car l’une est morte et l’autre a disparue.

Lorsque la Muddle Tower fut détruite, une guerre civile éclata et les pertes furent nombreuses. Personne n’était à l’abri. En une année tout mon monde s’écroula, je vis Blanche mourir sous mes yeux, victime d’un empoisonnement. Je n’ai jamais su qui avait réussi à s’infiltrer chez nous et pourquoi elle avait été assassinée mais les choses étaient ainsi. Nous perdions ceux que nous aimions sans qu’il n’y ai la moindre logique. J’aurais sans doute perdu Iris si dans la confusion elle n’avait pas débarqué chez moi, la jambe ensanglanté et ayant besoin de soin immédiat. À cet instant, je pleurais encore la dépouille de ma femme, mais je devais venir en aide à mon amie. La raccommodant tant bien que mal, stoppant son hémorragie du mieux que je le pouvais, nous n’avons hélas pas pris le temps de nous attarder plus que nécessaire car ses détracteurs l’avaient suivis jusque chez moi. Seule, la jambe encore mal en point, elle été fichue. Ma femme était morte et des troupes Pro-Moires envahissaient ma demeure. Une amie et une esclave avaient besoin de moi. Nous avons donc fuit cette maison, nous orientant tant bien que mal dans le chaos total qui envahissait les rues. Nous avons perdu Lucrezia pendant notre fuite, je ne sais pas si elle s’est faite capturer, si elle a préféré tenter sa chance en solo, j’espère juste qu’elle n’est pas morte, mais j’ai peu d’espoir de la revoir un jour.

Je n’avais plus rien, plus personne à part elle, Iris, mon amie de toujours. Je l’ai donc accompagné pour la remettre aux mains des siens, me mêlant à la bataille et choisissant définitivement mon camp. Je ne faisais pas partie de la Résistance mais dans un camp comme dans l’autre, une force supplémentaire était toujours bonne à prendre et j’avais l’appui d’une amie. Je n’ai jamais reproché à Iris d’avoir débarqué chez moi et de m’avoir entrainé dans sa fuite, même si je pense que d’une certaine manière elle s’est longtemps sentie responsable de ma descente aux enfers tout au long de ces années.

Lorsque les combats prirent finalement fin, j’assistais à l’émergence d’un soit-disant sauveur, un certain Alistair Reäk. Un sauveur, lui ? Foutaises ! Un nouveau dictateur, voilà ce qu’il était, et ce qu’il est toujours d’ailleurs. 

Cela fait maintenant six ans qu’il dirige la ville, alors que je me suis rallié à la résistance dont je fait officiellement partie. Cela n’aurait pas été possible sans le soutien de mon amie, Iris Sword. Finalement, après tout ce qui nous est arrivés, nous sommes toujours là et entretenons une solide amitié. S’il y a bien une personne en qui j’ai une confiance aveugle, c’est bien elle. Après la mort de Blanche et la disparition de Lucrezia, j’ai vraiment sombré dans l’alcoolisme et la drogue. Pendant longtemps je n’étais que l’ombre de moi-même et si Iris n’avait pas été à mes cotés pour me filer des tartes dans la tronche, je ne m’en serait sans doute jamais sorti. 

Aujourd’hui je vais mieux, même si j’ai toujours un certain penchant pour tout ça, je sais me maitriser. Ces longues années en communauté m’ont appris à me rendre utile. Même si au début ce ne fut pas facile, j’aime croire que je joue quand même un rôle important au sein de notre petit groupe. Très vite, chacun mis à profit ses talents, certains savaient coudre, d’autres savaient chasser, mais moi je ne savais rien faire. J’ai cherché un temps comment me rendre utile et un jour je me suis rendu compte que nous avions un élément à profusion, le bois, grâce à l’immense forêt qui nous entourait Je ne sais pas si mes années d’architecture m’avaient facilité la chose, mais j’ai tout de suite su que je ferais un bon menuisier. J’ai d’abord commencé simplement, et le temps passant j’ai affiné mes techniques et j’ai fabriqué ce dont la communauté avait besoin. Cela pouvait aller de simples tables, chaises à des choses plus utiles comme des armes. Arc, flèches, pieux, arbalètes, tout devenait utile car les armes à feu et surtout les munitions se faisaient rares. Il y avait bien des raids qui s’organisaient, ou bien quelques trafics au marché noir, mais c’était tout de même avantageux de pouvoir fabriquer nos propres armes. Cela peut paraitre ridicule vu de l’extérieur, mais ce travail de menuisier me donne malgré tout un but pour me lever chaque matin.

Mais je ne me fais pas d’illusion, on ne va nulle part. Rien n’évolue et je ne vois pas comment on pourrait un jour retrouver une vie digne de ce nom. Certaines tensions se créent au sein de notre propre groupe mais nous restons malgré tout unis. Nous avons la chance de compter dans nos rangs les deux figures emblématiques de l’ancien gouvernement que sont Eva et Pandora. Mais le fondateur de la résistance, Néfrit, qui est porté disparu depuis tout ce temps manque cruellement. S’il voulait faire son grand retour, le moment ne pourrait pas être mieux choisi, car je crains que bientôt sa Résistance ne soit plus qu’un doux rêve…



Physique (minimum 10 lignes) :

Toutes ces années m’ont changé, sans doute plus que je ne l’aurais pensé. Tant mentalement que physiquement. Je garde toujours mes yeux vert et mon mètre quatre-vingt, mais c’est tout. Auparavant j’étais toujours propre sur moi, dans un costume dernier cri, rasé de près avec les cheveux en bataille, un beau premier de la classe j’vous dis ! Mais quand on se prend des drames plein la gueule, qu’on vit comme des clodos, ça change votre style. Aujourd’hui mon look, si on peut appeler ça un look, c’est plutôt mes long cheveux blonds rabattus en arrière, une barbe broussailleuse que je taille quand l’envie me prends, comme mes cheveux d’ailleurs. 

J’ai troqué mon beau costume contre les fringues qu’on trouve ici et là, mais j’arrive quand même a me trouver des trucs pas trop degueu, du style jean ou pantalon en treillis, une paire de bottes ou de grosse gaudasses renforcées, puis j’enfile un tee-shirt, un pull et une épaisse veste en cuir sacrément élimée d’ailleurs. Rien de bien fantastique, je ne fais pas un concours de beauté ni un défilé de mode. Le seul truc que j’entretiens vraiment c’est mon corps. En dix ans, on peut dire que je suis passé du type chétif aux gars bien baraqué. Non pas que je sois obsédé par mes muscles, mais vivre ici demande quand même une bonne condition physique car il faut être prêt à en découdre si on nous cherche des problèmes. Ouais, si vous cherchez un type narcissique, vous vous êtes trompé de gars, moi je suis plutôt du genre à pas me prendre la tête avec des soucis vestimentaires…


Caractère (minimum 10 lignes) :

Si mon physique a bien changé, alors que dire de mon caractère ? J’ai toujours été assez effacé, je naviguais entre divers océan sans trop me mouiller et au final voilà où j’ai fini. J’ai perdu ma femme et mon esclave ainsi que de nombreuses autres personnes. Alors oui, j’ai changé. Ma bonne humeur s’est transformée en grognements, mon optimisme à fait place à une négativité à toute épreuve. J’aime me plonger dans un bon verre de gnole, me fumer une cibiche ou tout autre chose venant du marché noir. J’aime aussi me plonger dans les bras d’une femme si elle n’attends rien d’autre que du sexe, de toute façon, je n’ai rien de mieux à offrir. 

Il subsiste pourtant en moi un peu de tendresse, peut-être même que je nourris quelques sentiments pour ma chère Iris. A vrai dire je ne pose pas la question, j’aime cette femme, je ne sais pas si je l’aime comme une compagne, une amie ou une soeur et je m’en fiche. Elle est mon repaire dans ce monde, la seule à qui je puisse me raccrocher. Avec elle à mes cotés, je suis malgré tout quelqu’un de peu fréquentable, alors imaginez ce que ça donnerait si elle n’était pas là. 

Malgré tout j’essaie de ne pas être trop désagréable avec notre communauté, je reste solitaire, grincheux et peu patient, mais je n’hésite pas à aider ceux qui en ont besoin. J’aimerais m’ouvrir plus aux autres, mais à quoi bon s’attacher si ceux qu’on aime disparaissent les uns après les autres ? Non, pour l’instant, dans cette situation, je ne peux pas 

Autre (Détail particulier ou Information Spéciale) : Non.

Avatar (Nom de la célébrité choisie) : Charlie Hunnam.

Rappel : N'oubliez pas de nous envoyer PAR MP les 3 mots de passe qui se trouvent dans  le Règlement 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kyoran Gweria

Killer Babe


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 3781
Humeur : Massacrante

MessageSujet: Re: Angel Hawkins   Mar 14 Juil - 16:02:00

Super présentation Angel, et quel changement pour ce vieux bougre ! Le pauvre, il n'a pas été ménagé.

En tout cas ce fut un plaisir de te lire, et je suis ravie que tu fasses partie des revenants pour cette aventure !

Tu es évidemment validé.

Je pense que tu connais la maison, pense à te recenser dans les différents sujets. Je vais juste te changer de groupe pour te passer dans les résistants ;)

Bon jeu !





KLIK KLIK KUSSEC:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Pandora Daumier

Moire Résistante


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2473
Localisation : Dans la forêt
Humeur : Quand nous sommes-nous perdus ?

MessageSujet: Re: Angel Hawkins   Mar 14 Juil - 16:13:12

<3
J'adore.
Ça me fait tellement plaisir de vous relire tous ! J'aime le rôle que tu t'es donné à la ferme. ☺


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Iris Sword

Public Enemy


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 6210
Localisation : La Forêt est mon amie
Humeur : Sanglante

MessageSujet: Re: Angel Hawkins   Mar 14 Juil - 17:22:12

Bon tu sais déjà tout le bien que je pense de ta fiche et de l'évolution de ton personnage ❤

Ravie que tu sois avec nous pour cette nouvelle aventure!




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 5475
Localisation : Près d'une bouteille
Humeur : Alcoolisée

MessageSujet: Re: Angel Hawkins   Mar 14 Juil - 18:23:57

Merci beaucoup, j'avais peur de ne pas être à la hauteur^^

La machine se remet en marche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 943
Localisation : partout
Humeur : Ronronnante

MessageSujet: Re: Angel Hawkins   Mar 14 Juil - 20:58:29

Woh! Ça c'est du retour!

Super fiche Angel <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elsie Bird

Moineau en Cage


Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 33
Localisation : sur l'île.
Humeur : (◑ω◐).

MessageSujet: Re: Angel Hawkins   Mar 14 Juil - 21:30:07

    Bon retour !! =^,^=
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Angel Hawkins   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOEL - Au délice des anges (Angel's Delight)
» Les MY LITTLE ANGEL de Nhtpirate1980
» Pre-order de Septembre 2010 / Pury White Angel & Laches Black Devil
» écoute bébé angel care
» CREME CUP OU ANGEL en RAL

Muddle Island :: ADMINISTRATION :: Les personnages :: Présentations :: Fiches des Moires-
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum