AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

 Le petit carnet noir de Lissanna


rising from ashes

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1353

MessageSujet: Le petit carnet noir de Lissanna   Mar 28 Aoû - 18:15:32

J'aimerais tant voir
gravé en lettre d'or dans les coeurs de tous...
''Liberté''





:: Parfois je me demande pourquoi je reste si bêtement accrochée à cette idée. L'espoir que le monde revienne comme avant est pourtant vain. Personne ne se cré des illusions à ce sujet. Pourtant, je ne veux pas non plus me laisser gouverner par les Moires. Ils me répugent, tant leurs idéologie que leurs voix. Ni eux, ni un autre humain ne prendra ma liberté. Mais pourquoi cette lueur au fond de mes yeux? Celle qui m'incite à mourir pour libérer de l'esclavage d'autres humains? Celle qui veut que je me déchaîne, telle une furie, sur ces êtres? Celle qui m'incite à tenir tête à la menace Moire. Certains me trouvent folle... D'autre sont curieux de ma réaction, de mes gestes vifs et de mon sang froid. Une majoritée, ivres de folie, se demandent comment je réagirais sous torture. Et nombreux de ces moires rencontrés à Muddle Island ont exécutés leurs bas instincts sur mon corps comme sur mon esprit...

________________

J'ai maintenant près de vingt-deux ans. Je me nomme Lissanna Ayes, et je suis sûrement la seule humaine de son statut à oser narguer ouvertement les Moires. Je suis fière de dire que je suis une extrémiste, fière de me battre pour la liberté, même si personne ne semble comprendre ceci. J'ai vécue des horreurs sans noms au cours de ma vie pourtant jeune. Durant des années, enfermée dans une pièce close, noire et humide, des moires s'étaient amusés à me torturer, me donnant des douleurs et des peurs sans nom. J'ai d'ailleurs perdue là la presque totalité de ma mémoire. Je suis tombée amnésique. Pourtant, j'ai encore des flashs, brefs, de ma vie d'avant. Après ces années, j'ai été prise par un vieux et dégoûtant moire, qui m'a soignée après que je me sois enfuit, par pur miracle. Mais lorsque je fut sur pied, il me prit comme un objet de plaisir durant ses nuits de solitude.

Cet homme... Ce Moire... Je l'ai tué à coup de couteau de cuisine. On ne l'a jamais identifié par son visage. Puis, ma vie fut d'errance. Je crois que durant quelques mois j'ai été dans les rues de Muddle à me demander qui j'étais. Je massacrais ceux qui osaient me toucher, sans remord, puis je me remettais à errer à la recherche de la mémoire, ou encore d'un endroit où aller. À ce moment, j'ai rencontré Vlad. Au début, j'ai réagie comme je réagie avec tous ces saletés de moires. Je l'ai défié du regard, puis des paroles, et pour finir, d'un coup de pied bien placé, de quelques coups de poingt et ainsi de suite. Je crois que je lui ais plait par mon attitude qui ne se domptait pas. Je n'ai pas eut de chance cette fois-ci de m'en sortir. Il prétendait que je lui appartenait. Et ça, je l'ai refusé. Durant cette fameuse soirée, je me souviens avoir été épiée durant ma douche, d'avoir essayée de m'échapper, de passer sous mon propre poid par la porte qui s'est détruite et d'avoir sentie ses doigts autour de son cou. J'ignore combien de fois dans la soirée il m'a traité de folle et de suicidaire. Du coup, j'ai dormie attachée sur un lit. Et pour une fois que je suis ravie d'avoir été frappée ce jour là...


________________

:: Oui... je devais avoir un charme quelque part, puisque finalement, je me suis retrouvée dans les bras de ce moire. C'était merveilleux. Oui, peut-être est-ce que la vaillante Lissanna que je suis n'avait pas put refouler ces sentiments. Mais ce moire aux allures biens bâties aussi s'était laissé se prendre au piège. Dans notre couple, ce qui était l'épreuve ultime, c'était sûrement cette tendance à maintenir Amour et Sang ensemble.

________________

Déjà que mon frère avait été corriace... Oui, j'ai finalement sut, dans ma grande amnésie, que j'avais un frère. Du fait, j'ai deux frères et 4 soeurs. L'une d'elle est ma jumelle Mais seulement deux d'entre eut sont devenu Moire. Ma soeur jumelle et ce frère qui avait débarqué comme un fou. D'ailleurs, il s'était introduit dans les appartements de Vlad pour me retrouver. C'était... Délicat comme intension, mais je n'aurais pas quitté Vlad.

Mais j'ai put tomber sur des gens moins... gentil... Que mon frère. J'ai rencontré Sangjin, un tortionnaire. Immédiatement, par sa prétention, je l'ai défié. Impulsion que je ne contrôle pas. Finalement, je me suis retrouvée un poignet cassé et un bras transpersé et en pièce. Ais-je rechigné? Jamais. Lui, ce Sangjin, aimait voir la force de ses victimes... Il voyait tout dans son regard... J'attend d'ailleurs encore l'idée de le revoir, pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Je n'étais même pas armée... Puis Vlad m'a secourue. Il s'est donné une rencontre avec l'autre moire, et nous sommes partis ensemble.

L'épisode d'Andrill Elhonna n'est sans doute pas non plus à ignorer... Ce fut un coup dur, d'ailleurs. Mais je n'ai pas flanchée. Je n'ai jamais abandonnée. À ses mains, j'ai été captive durant plus de quelques semaines. Il m'a fait revivre les angoisses des pièces closes, me replongeant dans ma folie passée. Accrochée au bout d'un crochet par la colone vertébrale, j'ai perdue la carte. Surmontant mes douleurs et mes craintes, j'ai été en mesure de me défaire de la prise de l'instrument, pour me retrouver au sol. J'ai fait flamber l'endroit où j'étais, ayant littéralement brûlée moi aussi. C'était un appel vain d'aide. Car Vlad était au dehors, essayant d'argumenter avec cette pourriture. Que s'est-il passé? J'ai été dans un profond coma, entre la vie et la mort. La vie à reprit le dessus, et Andrill m'a relâchée. J'avais les doigts cassés, une blessure béante dans le dos, des brûlures sur tout le corps, des côtes cassées... Et il m'a libéré, pour ensuite partir. J'ai marchée Muddle Island jusqu'au pas de la porte de Vlad, où j'ai crue pouvoir mourir, sereine. Je ne sentais même plus mon corps. Je revoyais la noirceur et la lourdeur en permanence. Et Vlad, ce cher moire, celui que j'ai tant haïe au début, celui qui est devenu mon amour, ma raison de vivre, m'a encore sauvé. Il m'a sauvé aux dépends de sa propre vie...


________________

:: Par chance qu'il était corriace... Car il y serait resté. Mais... Notre amour sait rester tel qu'il est, sans artifice. Même la mort ne saura nous séparer.

Parfois, je me dis que ce doit être quelque chose d'aimer une humaine indomptable... Jamais je ne me plaint des douleurs, et toujours je regarde mon agresseur la tête haute. C'est le meilleur moyen pour s'attirer les mauvaises grâces de ces gens avec un égo grand comme la terre... Je ne suis pas une défaitiste, je suis une fonceuse, une femme qui se bat pour la liberté. Je me bat pour combler les vides laissés par les moires. Je me bat et surtout, je résiste pour pouvoir donner l'exemple. Suis-je suicidaire? Non... Suis-je folle?

Oui, folle et ivre de liberté.

Maintenant, je suis une furie qui fonce une fois encore dans mes pires angoisses pour encore une fois me battre pour la liberté que je ne peux pas avoir si facilementn dans ce monde gouverné par les Moires. Je me considère libre, et le jour où je ne le serai pas, le jour où je ne me considèrerai plus comme tel, alors...

tuez moi...
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le carnet noir (Taylor Smith)
» Photos - Mini swap Mon petit carnet (3/3 photos postées)
» Mon petit cab noir.
» GLOBULE, jeune chat noir petit gabarit joueur et affectueux à adopter - SPA de DOLE
» mes bebe chiot juste les deux petits noir a vendre

Muddle Island :: ADMINISTRATION :: Et après... :: Journal Intime-
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum